Biodiversité à l’échelle du COntinuum Rivières Intermittentes – LAGune

Les lagunes côtières, aussi connues sous le nom d’étangs littoraux, occupent environ 50 % du linéaire du trait de côte en Occitanie (comparé à 12 % au niveau mondial). Les bassins versants de ces lagunes sont drainés par des rivières et ruisseaux qui se caractérisent par un régime hydrique imposé par le climat méditerranéen. Ces cours d’eau peuvent être soit permanents à débit très variable, soit intermittents avec des lits de rivières qui s’assèchent pendant les périodes sèches (mois d’été). Le projet CORILAG vise à comprendre comment la biodiversité dans ces cours d’eau évolue sous l’effet des changements naturels (variation hydrologique) et anthropiques (flux de nutriments et polluants persistants) et comment cette biodiversité participe au maintien de leur équilibre fonctionnel. Les résultats attendus devraient permettre d’expliquer l’influence de cette biodiversité pour la qualité de l’eau dans ces cours d’eau et la lagune réceptrice, et pouvoir aider la gestion de ces milieux.

Partenariat

Le projet CORILAG vise principalement à améliorer la compréhension du fonctionnement du continuum Cours d’eau Intermittents (CEI)-lagune et à transmettre ces connaissances aux gestionnaires des CEI et des écosystèmes lagunaires en collaboration avec le Conservatoire des espaces Naturels (CEN Occitanie). Il s’articule autour de :

  • la construction d’un groupe synergique régional focalisé sur la biodiversité et le fonctionnement de l’écosystème aquatique à l’échelle du continuum CEI-lagune.
  • l’obtention d’une meilleure compréhension de l’adaptation des communautés du nitrate et du réseau trophique des biofilms, à l’alternance « assecs / remises en eau » des CEI et à la présence des PP.
  • la mise en valeur de ces connaissances sur ces milieux particuliers que sont les CEI pour faire évoluer les pratiques de gestion et d’ingénierie écologique en faveur de leur résilience naturelle.

Ce projet met en particulier en place une collaboration soutenue entre les équipes de Sète/Montpellier (MARBEC, biodiversité des écosystèmes lagunaires, cycle d’azote) et Toulouse (Laboratoire Ecologie Fonctionnelle et Environnement, biodiversité et fonctionnement des biofilms).

Porteur Rutger De Wit, MARBEC (Montpellier), CNRS
Co-porteuse Evelyne Buffan-Dubau, Laboratoire Ecologie Fonctionnelle et Environnement, équipe Bioref, Université Toulouse III, CNRS, Toulouse INP
Partenaire extérieur 1 François Colin, Institut Agro-SupAgro Montpellier
Partenaire extérieur 2 Conservatoire des espaces Naturels (CEN Occitanie)
Partenaire extérieur 3 Bureau d’étude Eurofins Hydrobiologie France